Église de la Jaillette 2019

P20306412D3745880G.jpg

Thierry de la Ferté, président de l’Association de sauvegarde de La Jaillette, et les artistes Xavier Bessière, Élodie Briot et Dominique Chrétien présentent deux des œuvres qui seront exposées deux week-ends dans l’église. © Photo CO – Marie-Hélène MORON

Élodie Briot, Xavier Bessière, Marcel Hasquin et Dominique Chrétien sont les invités de la prochaine exposition organisée dans l’église de La Jaillette, à Louvaines. Ces quatre artistes de renom présentent leur expression de « Ecce Homo », le thème choisi cette année par l’Association de sauvegarde de la Jaillette. Une exposition à ne pas manquer les 29 et 30 juin et les 6 et 7 juillet. Entrée libre.

Il y a eu d’abord « la lumière », puis « le martyr », et « la grâce » il y a deux ans. « Ecce Homo » est le thème retenu pour la 4e exposition artistique organisée par l’Association de sauvegarde de la Jaillette dans l’église romane du XIIe siècle en restauration depuis 30 ans. Elle sera visible les 29 et 30 juin et les 6 et 7 juillet. Le président, Thierry de la Ferté, est l’initiateur de ce rendez-vous associant patrimoine et modernité : « C’est important de faire vivre ce lieu ancien qui, à son époque, était contemporain. Il faut qu’il vive avec son temps. »

Quatre artistes sont invités : le peintre belge Marcel Hasquin ; le peintre angevin Xavier Bessière ; Élodie Briot, artiste lissière installée en Segréen ; Dominique Chrétien, plasticien de Montreuil-sur-Maine. Une sélection d’œuvres de l’Artothèque François-Morellet de Cholet complète ce casting résolument contemporain. Dans ce lieu à la fois dépouillé et chargé d’histoire, chacun de leurs univers sera une expression de l’humanité aujourd’hui.

La frénésie christique de Marcel Hasquin

Rien ne pouvait mieux l’illustrer que la peinture de Marcel Hasquin. Toute l’œuvre de ce génie insatiable vivant près de Thouars est habitée d’une « humanité tourmentée » : des corps et visages torturés et courbés, dans des postures christiques inspirées de la Bible. Une peinture d’une grande puissance, dont les visiteurs auront le privilège de découvrir cinq œuvres, dont trois grands formats. L’artiste expose rarement. À voir notamment, un sombre chemin de croix.

Happening de Xavier Bessière

« Mon travail tourne autour de l’humain. » L’humanité difforme et enchevêtrée, c’est l’univers de Xavier Bessière. Autodidacte et prolifique, le peintre d’Écouflant n’a que l’embarras du choix pour illustrer « Ecce Homo ». « Je ne suis pas sûr de peindre les autres, mais plutôt une partie de moi-même. Je ne suis sûr de rien », écrivait-il à propos de sa série « Les Egotiques ». Adepte de l’acrylique, qui lui permet de « remodifier sans cesse ma peinture, jusqu’à cinq ou six couches », Xavier Bessière peindra en public lors d’un happening le samedi 6 juillet. Il expose pour la première fois en Segréen.

De fils blancs immaculés

Autre création in situ, promise par Élodie Briot : la plasticienne, qui a ouvert l’été dernier une galerie à Sainte-Gemmes-d’Andigné, envisage de présenter un moulage de fils réalisé sur le Christ posé dans la sacristie. Un lieu inspirant où cette femme sensible a « ressenti de belles énergies ». Certaines œuvres immaculées de cette artiste lissière s’imposent dans ce lieu consacré : « Les 13 lunes » qui expriment le rapport de l’homme au temps, mais aussi les masques « In Lak’ech » exprimant son intérêt pour la philosophie maya « Je suis un autre toi ». L’humain toujours.

Enfin, Dominique Chrétien, celui qui a su convaincre ces artistes talentueux. Peintre et sculpteur de la transmission, il est l’artisan de nombreuses rencontres artistiques. Mais il parle peu de ses propres créations. Il y a deux ans, l’artiste au nom prédisposé avait exposé des vierges implorantes pour montrer « la Grâce ». Il revient avec plusieurs sculptures aux matières étirées, des grands formats et de petits « baigneurs » qu’il aime transformer. « J’aime ce lieu-là, je vais m’amuser », promet-il.

Le vernissage de « Ecce Homo » aura lieu le vendredi 28 juin à 18 h 30 dans l’église de la Jaillette, à Louvaines, commune déléguée de Segré-en-Anjou-Bleu. Exposition en accès libre les samedis et dimanches 29 et 30 juin et 6 et 7 juillet, de 14 heures à 18 heures. À noter : à l’occasion du 825e anniversaire du prieuré de la Jaillette, attenant à l’église, une fête des métiers médiévaux est proposée le samedi 6 juillet à partir de 14 h 30.

Courrier de l'Ouest